Table des articles

 

Résumé de mes croyances

Mes croyances I

Mes croyances II

 

Notes

Liste de toutes les notes du noc-blot 
Liste des notes consacrées à « économie »

Notes 11

Notes 10

Notes 9

Notes 8

Notes 7

Notes 6

Notes 5

Notes 4

Notes 2

Notes 1

 

L’Apparition et le phénomène

  Découverte palmaire (L’apparition n’est pas un phénomène – 19 juin 1959)

L’apparition n’est pas un apparaissant

« Le phénomène comme phénomène n’est pas un phénomène »

Commentaire de Descombes (Le consensus humain décide-t-il du vrai ou du faux ?)

Commentaire de Kripke et Hume

Commentaire de Searle It’s parallelism, stupid !

L’amer Locke. L’esprit a-t-il un trou du cul ?

Kant et le phénomène

La matière et les forces ne sont pas des choses mais des abstractions

Une erreur de Pierce

Du réductionnisme et de l’irréductibilité de la conscience par John Searle → 

 

La Valeur

  Découverte palmaire (La valeur est un échange effectué en pensée – 1976)

Une Enquête, “Confidential report”. § 21 Une scandaleuse confusion. La valeur est un échange effectué en pensée. Le seul rapport dans l’échange, c’est l’échange. Une conséquence est que l’économie (la prétendue réalité économique – the economy) est seulement une idée dans la pensée bourgeoise (§ 13 et § 19).

Commentaires d’un manuscrit de 1975. Publié sur le Debord off. Les raisonnements, et leurs hésitations, qui ont mené à cette conclusion.

 

L’article qui m’a permis de sauter le pas  (erreur corrigée)

L’erreur de Marx. Marx ne comprenait pas la grammaire    

L’Achat d’obéissance

Une erreur de Ricardo

Un peu d’Adam Smith maintenant

Discussion de « Valeur et Richesse » de Fourquet

Un autre commentaire du même texte

DOCUMENTS : Turgot : Valeurs et monnaies - 1769

Say : Catéchisme d’économie politique

Ricardo : De la valeur

Bastiat : De la valeur

Jorion : Le prix comme proportion chez Aristote

Orléan : L’approche institutionnaliste de la monnaie 

 

   Découverte palmaire (Je prouve, grâce à un théorème de Lebesgue, que le nombre « prix » n’est pas une grandeur pour le boudin, mais seulement pour l’argent. – 1999 et 2003)

Marx lit Aristote. J’applique à la lecture d’Aristote par Marx ce que j’ai appris dans La Mesure des grandeurs et j’éclaircis les innombrables confusions de Marx dans ce passage.

Lecture de l’Éthique à Nicomaque. Traduction Gauthier-Jolif. Je lis un passage de l’Éthique avant de lire un article de Jorion qui traite de ce passage.

Le Capital, Zambèze de non sens. Idem

La Mesure des grandeurs. Lebesgue. J’ai interrompu ma lecture systématique de Richesse et puissance de Fourquet au chapitre 8 « Valeur et richesse » pour entreprendre la lecture de Lebesgue et régler une bonne fois pour toute cette question de mesure de la richesse. Une grandeur est un nombre. Mais tous les nombres ne sont pas des grandeurs. Un nombre est une grandeur selon le corps auquel on l’attache. Exemple : la hauteur d’une pyramide n’est pas une grandeur pour la pyramide mais seulement pour le segment de droite qu’est cette hauteur. Les nombres longueur et masse sont des grandeurs pour le boudin mais… le nombre diamètre du boudin n’est pas une grandeur pour le boudin, ce nombre est une grandeur seulement pour la peau des boudins de la famille des boudins de k mètres... Étonnant ! nan ? Conclusion : il faut être prudent pour attribuer la dignité de grandeur à un nombre. Avec ça je vais pouvoir faucher toutes les sottises qui ont été dites sur la valeur et le « rapport » marchand. Le seul rapport dans le rapport marchand, c’est l’échange. Aristote et Marx ont tort et ils ne sont pas les seuls hélas

Documents : Zébu : La prétendue « théorie de la valeur » d’Aristote

 Piron : Albert le Grand et le concept de valeur

 

Un exemple d’erreur sur le terme « équivalence »

Avantage de la notion de mention sur la notion d’idée

Une autre discussion Une analyse grammaticale

Précisions sur l’éminente question du prix du boudin Réponse à un lecteur

Notes préparatoires. Traduction Tricot

Notes préparatoires. Traduction anonyme

Texte de Jorion : Le Prix comme proportion chez Aristote

Lecture de Jorion : Rapport entre la valeur et le prix

Usage propre, usage général. Définition de l’esprit, définition de la communication, définition de la magie, définition de l’humanité.

La lettre volée

 

Négation de l’économie

  Découverte palmaire (L’économie est seulement une idée dans la pensée bourgeoise – 1976)

Négation de l’économie L’Économie est à l’économie politique ce que Dieu est à la religion, avec cette différence, cependant, que l’on peut espérer prouver que l’économie n’existe pas, chose impossible avec Dieu. Discussion si on peut appeler ça ainsi, sur le Debord off. Cette analogie a été développée seulement pour tenter, vainement, d’éclairer les mal comprenants, généralement malfaisants aussi. Cela ne fit qu’augmenter la mal compréhension, certains m’accusant d’avoir dit  que l’économie était une religion. Autant dire qu’Allah est la religion des musulmans. D’autres m’accusèrent d’en faire une thèse etc. Ce n’est pas l’existence d’un objet inexistant qui est niée ici, mais la vérité de la proposition « l’économie existe ». Selon Quine, il n’y a donc de ma part aucun engagement ontologique ; il n’y a d’engagement ontologique que du côté de ceux qui affirment que cette proposition est vraie.

Document : L’Économie n’existe pas  par Bernard Traimond, Le Bord de l’eau, 2011.

La barbe de Platon émousse régulièrement le fil du rasoir dOccam Lecture de Willard Couine. 2009

L’économie n’existe pas (Fourquet) « Mon but est de suggérer que l’économie et le capitalisme n’existent pas. En tout cas, pas comme une partie de la réalité sociale existant en soi et pourvue d’une sorte d’autonomie, de capacité d’autodétermination, obéissant à des lois de fonctionnement et de développement propres »

Je n’ai jamais écrit ni soutenu « qu’il suffit de nier la dimension économique pour abolir la domination de l’économie marchande ». Ne serait-ce que parce que je soutiens, précisément, que rien n’existe qui serait « l’économie marchande ». On me pardonnera de signaler cette trivialité puisque d’aucuns prétendent le contraire. Récemment encore, je lisais cela sur le Net de la part d’un lecteur d’ailleurs totalement dénué de malveillance et manifestement de bonne foi. Je ne prétends pas en finir avec un monde, comme le premier gauchiste venu, mais, plus modestement, en finir avec une illusion sur le monde. Il est nécessaire de nier l’existence de l’économie pour progresser dans la pensée et non pas pour abolir la domination marchande. Mais la pensée n’est pas le fort de ces crétins congénitaux.

Définitions de l’économie (Latouche, Freitag))

La définition de l’économie était dans le dictionnaire (et la concierge dans l’escalier)

The Economy again. Définition des dictionnaires français et anglais.

L’économie de Marx

L'économie selon Durkheim

L'Existence de l'économie est un mythe. Réponse à Lebovici (c’est à dire à Debord).

La sainte table de la civilisation

  Découverte palmaire : je prouve, grâce à Cantor et Frege, que l’économie n’existe pas –1999 et 2003

Les individus collectifs (Vincent Descombes) Texte lumineux, didactique et enthousiasmant. Cet article de trente deux pages expose mieux que je ne pourrais le faire les éléments de ma preuve de l’inexistence de l’économie.

Critique de la raison impure. Le 9 septembre 2000, après la lecture, par hasard, d’un bref passage de Cantor, je comprends qu’un ensemble n’est pas une chose (c’est à dire n’est pas un objet réel “soumis” aux lois de la physique), ou, pour parler comme Frege, qu’un ensemble n’est pas un agrégat composé de parties et soumis aux lois de la physique (ni « une sorte de tas » comme l’a dit quelque part Cantor). Un ensemble n’étant pas un objet réel, il ne peut être une partie d’un objet réel, il ne peut être partie que d’un autre ensemble. Tout ce qui est défini comme « ensemble de… » n’est pas une partie du monde. C’est le cas de l’économie.

Quand je lus cette phrase de Cantor : « Si au contraire, la totalité des éléments d’une multiplicité peut se penser [Tilt !] sans contradiction comme “étant collectivement”, de telle sorte qu’on puisse la concevoir comme un “objet”, je l’appelle une multiplicité consistante ou un “ensemble” » il m’apparut aussitôt que non seulement un ensemble peut se penser mais qu’il ne peut que se penser. Je commençais aussitôt la rédaction du présent texte. En 2003, je trouvais confirmation de cela chez Frege et chez Descombes, et chez Willard Quine.

Seul le concept a le pouvoir de constituer une collection. Lecture de Frege qui confirme mon intuition.

Une science très particulière. « Ils parlent d’économie, mais ils font de la politique ». (Combemasle)

 

♦ La véritable invention de l’économie (Fourquet) « C’est un Français, Jean-Baptiste Say, qui coupera le cordon. Non seulement il déclare la science indépendante de l’État, mais il invente un objet social autonome appelé “économie” » [Si Bastiat n’avait pas existé, Say aurait été le plus grand connard jamais vu sous le soleil]

♦ Lecture de Fourquet : Le Capitalisme existe-t-il ?

♦ La prétendue invention de l’économie    

♦ L’économie n’existe pas (ça commence à se savoir)    

Si l’économie est comme l’ensemble des arbres d’une forêt, elle ne peut pas être aussi comme une forêt ou une partie de la forêt.

La définition de l’économie dans le dictionnaire fournit aussi la preuve de l’inexistence de l’économie : un ensemble ne peut être une partie que d’un autre ensemble et non une partie d’une chose, d’un objet réel. L’ensemble des arbres d’une forêt n’est pas une partie de la forêt contrairement à la moindre branche du moindre arbre. Un tas de sable n’est pas un ensemble de grains de sable et un ensemble de grains de sable ne peut pas être un tas de sable. Seule une chose peut être une partie d’une chose et une chose ne peut être une partie d’aucun ensemble. Si le monde existe, l’économie n’est pas une partie du monde mais seulement un ensemble (une classe) de faits, l’ensemble des faits étudiés par la « science » économique. Si le monde existe, l’ensemble des faits étudiés par la « science » économique n’est pas une partie du monde, pas plus que l’ensemble des arbres d’une forêt n’est une partie de la forêt. Les arbres individuellement, oui, leur ensemble, non. Les faits économiques individuellement, oui, leur ensemble, non. L’économie n’existe pas. L’économie est seulement une classe de faits. Le docteur Wittgenstein se trompe : le monde n’est pas un ensemble de faits, le monde, s’il existe, n’est pas la collection de ce qui est le cas. « Tout ce qui arrive » n’existe pas, « tout ce qui arrive » n’est pas une partie du monde. Seul le concept a la puissance nécessaire pour concevoir la collection de ce qui arrive. « Tout ce qui est le cas » consiste dans le concept « … est le cas ». C’est peu pour un monde.

Ian Hacking : l’argent est une institution, l’économie n’est pas une institution

Le texte de Hacking

♦ Polanyiyya, la véritable invention du besoin

Ce qu’expose Polanyi (sans même s’en apercevoir, ni personne d’autre d’ailleurs) dans son célèbre ouvrage, c’est l’instauration, irréversible, du besoin comme mode de vie. Ce qui caractérise ce monde d’enculés et d’enculeurs est le besoin comme mode de vie, ce que les sauvages, mais aussi bien les gens de l’Antiquité ou du Moyen-âge, ignoraient, évidemment. C’est ce mode de vie misérable que les Américains tentent d’imposer en Irak, société tribale, en ce moment. Parfois, les pauvres des anciens temps étaient dans le besoin, mais ils n’avaient pas de besoins. « Avoir des besoins », c’est un mode de vie, invention récente (deux siècles), un mode de vie méprisable. La véritable grande transformation n’est pas le New Deal, comme le prétend Polanyi, mais l’abolition des lois sur les pauvres et les blés vers 1840. Cette abolition fut comme la coupure des dernières amarres qui reliait encore un peu les pauvres à leur mère humanité.

♦ Lecture de Polanyi : L’Illusion de l’économisme

Propos d’un avorton virtualiste. Je n’ai jamais développé ni soutenu (brillamment ou non, peu importe) la thèse que l’économie était une idéologie, et qui plus est une idéologie utilitariste (Ce dernier point fut le fait de ces messieurs du MAUSS, et le premier le fait d’Engels, il y a cent cinquante ans)

Encore un peu de dictionnaire

Des faits économiques I

Des faits économiques II

Verrouillage. La logique s’oppose à ce qu’un ensemble soit un objet, à plus forte raison, une chose. Sale temps pour Frege. Si un ensemble est un objet, l’ensemble des objets est aussi l’ensemble des ensembles.

Comment on écrit l'histoire de la langue française

Le système des besoins I

Le système des besoins II

Manifestation du fantôme de Polanyi

Radio Londres

Le capitalisme est un despotisme économique (Immarigeon)

L’illusion économique (Olivier Todd) Morceaux chosisi

Heureuse surprise (Fourquet) « S’agit-il d’un bouleversement absolu ? La “société de l’information” est-elle en train de remplacer la“ société de production” ou la “société industrielle” jadis théorisée par Raymond Aron ? Je n’en suis pas sûr ; je pressens qu’il ne s’agit pas d’une mutation brutale mais de la manifestation au grand jour de la nature informationnelle des processus productifs jusqu’alors dissimulée par l’image matérielle, physiocratique et même alimentaire de la production. Au fond, la société humaine a toujours été une société d’information »

 

Descombes

Les individus collectifs

Philosophie des représentations collectives

PDF avec grandes marges, 11 pages

PDF sur deux colonnes, 7 pages

Descombes, la querelle de l’humanisme

Descombes juge Lyotard

Descombes, un itinéraire philosphique

Heil ! Descombes

LA QUESTION D’UN IDÉALISME DE WTTGENSTEIN

Cf. différents textes

 

Totalité concrètes, totalités pensées

Totalités pensées et totalités concrètes

Y a-t-il une différence entre un tout et une collection ?

LA COLLECTION, L’ENSEMBLE ET L’INDIVIDU COLLECTIF   

Étonnant article de Vincent Descombes

Seul le concept a le pouvoir de constituer une collection

Weber n'a rien inventé

Nouvelles aventures du concept

De l'esprit et des nombres

Nominalisme

It’s parallelism stupid !

 

Virtualisme

Radio Londres

Le canard du doute, aux lèvres de vermouth

Le nihilisme jubilatoire du major Megadeaths

 

Fanatique

Pourquoi j’aime les Arabes

Pourquoi l’islam et pas les autres ?

The Chickens Come Home to Roost

Dieu est le seul nom de l’humanité

Murawiec, penseur de réservoir

 

Fanatique modéré

Une erreur fondamentale de Marx

♦ Durkheim n’est pas naturaliste

♦ Avis aux laïcars et aux services de renseignement

De la division anomique du travail

 

Marx

L'œuvre de Marx est une idéologie au sens de Marx

Qu’en peu de mots ces choses-là sont dites

 

Lévi-Strauss

C’est un manitou   

Critère de réalité d’un fait social total selon Lévi-Strauss 

 

Travail à effectuer (rien d’intéressant par-là)

Théorie des ensembles non fondés

 

Divers

Ce n’est pas du racisme, c’est de l’arithmétique

 

M. Ripley s’amuse